Jeux érotiques : quand la sexualité des Séniors prolonge leur longévité.

Le coup de foudre : ses effets dopants sur notre cerveau

Savez-vous qu’un coup de foudre active jusqu’à douze zones du cerveau et n’a besoin que d’un cinquième de seconde pour se produire ?

Son symptôme physiologique extérieur repérable est la dilatation des pupilles. C’est donc notre cerveau qui tombe amoureux par l’entremise de toute une panoplie de stimuli sensoriels parmi lesquels la vue et l’odorat jouent des rôles très importants. L’émotion olfactive joue un rôle majeur et est en effet immédiatement captée par l’hippocampe, siège de la mémoire.

Et pour peu que le parfum soit familier et apprécié…. battements de cœur et émotions seront au rendez-vous !

Le baiser : un bruleur de calories anti-maladies ?

Si une simple bise n’actionne que deux muscles et c’est tout, un baiser amoureux, le vrai -celui avec la langue- lui, met à contribution pas moins de 34 muscles faciaux, dont 17 juste pour la langue.

Ce plaisir se transforme donc en un véritable sport qui peut faire brûler de 3 à 7 kcal/min de part et d’autre selon la fougue engagée ! S’embrasser amoureusement se révèle être une excellente activité pour la santé… à tous points de vue !

De plus, lors d’un french-kiss, les partenaires amoureux échangent environ 250 types de bactéries qui permettent de diversifier les sources bactériennes, renforçant ainsi le système immunitaire de chacun.

L’état amoureux: un coupe-faim hyper efficace !

Lorsqu’on est dans l’état amoureux, l’hypothalamus sécrète une molécule de la famille des amphétamines : la phényléthylamine.

Cette molécule court-circuite littéralement le signal de la faim, mais aussi de la soif et de la fatigue. On se mange des yeux, on se nourrit de l’autre… et cela suffirait presque !Certains perdent jusqu’à cinq kilos entre trois et six mois!

Le simple sentiment amoureux est au final, même plus efficace que l’acte sexuel en soi: en terme de dépense calorique, faire l’amour 10 à 20 minutes équivaut à 15 min de course à pied à allure plus ou moins modérée et ne permet de brûler que 100 à 200 Kcal… soit moins qu’un simple croissant à la boulangerie !

Des ébats amoureux pour une bonne tension artérielle ?

Contrairement aux préjugés ou aux idées reçues, les effusions amoureuses ne constituent pas un risque cardiovasculaire, même en cas de maladie cardiaque.

En effet, de 12/8, soit la norme au repos, la tension artérielle grimpe rarement au dessus de 17 en cas d’ébats amoureux.

De même, la fréquence cardiaque est peu impactée, passant en moyenne de 70 pulsations par minutes à 130 battements par minute maxi. Pas de quoi faire lâcher un palpitant !

La probabilité de faire un infarctus est seulement de 0,5%, concerne surtout les hommes (9 cas sur 10 !!) et  se produit dans 75% des cas, lors de rapports extra-conjugaux…

A contrario, les études prouvent qu’une relation physique amoureuse, régulière et sereine diminue de 45% le risque cardio-vasculaire, y compris hors ébats amoureux.

Comme quoi, l’exclusivité, en amour, c’est bon pour la santé… et pas seulement pour éviter les MST !!

Faire des câlins pour baisser son stress ?

L’amour et la passion ont de nombreux effets bénéfiques : ils entraînent la sécrétion d’ocytocine (l’hormone de l’attachement), de dopamine et d’endorphine, deux neurotransmetteurs provoquant une sensation de plaisir et de bien-être,.

Figurez-vous qu’un simple câlin, sans sexualité, peut produire exactement les mêmes bienfaits !

Dès lors qu’il est emprunt de tendresse, qu’il est doux et prolongé, le contact humain, peau contre peau, permet lui aussi, d’abaisser l’hormone du stress, la tension artérielle ainsi que le rythme cardiaque.

La voix peut elle aussi créer un sentiment de sécurité…

Bonne nouvelle : un câlin avec votre animal de compagnie pourra lui aussi, contribuer au même bien-être tant physiologique –par la chimie secrétée- que psychologique.

Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait de la tendresse…. 😉

Votre contact pour essayer une séance de Psychothérapie ou de Sexothérapie à Paris (ou par Skype) : Marie-Odile Pirus – 06 81 22 77 67.

This entry was posted in Sexo Sénior - Généralités and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *